Former la nouvelle intelligence
des entreprises

Concours Hits Playtime : Orikami, Parchemins et Pi!ng, trois projets de jeux vidéo portés par les étudiants d’e-artsup

concours_hits_playtime_selection_projets_etudiants_e-artsup_game_design_jeu_video_epitech_orikami_parchemins_piing_decouvertes_00.jpgHits Playtime est un concours de création de jeu vidéo qui, depuis son lancement en 2011, s’adresse exclusivement aux étudiants suivant un cursus lié au monde vidéoludique. Pour la première fois, e-artsup y participe à travers ses étudiants de 5e année de la filière Game Design. Ces derniers, répartis en équipes et accompagné à chaque fois d’un invité extérieur, ont proposé différents projets ambitieux pour l’édition 2016. Trois d’entre eux ont été présélectionnés pour participer à la seconde phase du concours : il s’agit d’Orikami, Parchemins et Pi!ng. Jonas Kaloustian, responsable de la filière Game Design d’e-artsup, fait les présentations.

concours_hits_playtime_selection_projets_etudiants_e-artsup_game_design_jeu_video_epitech_orikami_parchemins_piing_decouvertes_03.jpgOrikami : le jeu qui compte faire plier les mordus de plateforme
Porté par Lorraine Bayard, Cindy Bourgeot, Aurélie Gleizes, Anissa Tufail (e-artsup promo 2016) et Stuart Sulaski, étudiant à Epitech (promo 2018), Orikami est un jeu sur tablette s’inspirant comme son nom l’indique de l’art japonais de l’origami.

concours_hits_playtime_selection_projets_etudiants_e-artsup_game_design_jeu_video_epitech_orikami_parchemins_piing_decouvertes_02.jpgconcours_hits_playtime_selection_projets_etudiants_e-artsup_game_design_jeu_video_epitech_orikami_parchemins_piing_decouvertes_01.jpgL’avis de Jonas : « Dans ce jeu de plateforme, l’originalité repose sur le gameplay : ici, les niveaux sont pliables. Le joueur doit donc plier les niveaux dans tous les sens pour trouver la solution et avancer au niveau suivant. Outre le gameplay, la direction artistique est également très intéressante puisque les étudiants ont décidé d’animer leur jeu en stop motion avec du papier pour aller encore plus loin dans le concept. C’est poétique, assez joli et doux. Il s’agit donc d’un puzzle-plateformer qui, de par son désir de créer une ambiance, s’inscrit dans la lignée de jeux comme Braid ou Monument Valley. »

concours_hits_playtime_selection_projets_etudiants_e-artsup_game_design_jeu_video_epitech_orikami_parchemins_piing_decouvertes_04.jpgParchemins : les fans de labyrinthes vont lui dérouler le tapis rouge
En compagnie de Suzanne Dang, une étudiante d’une autre école, Jéremy Delfly, Sylvain Murat et Vincent Roure (e-artsup promo 2016) démontrent toute l’étendue de leur créativité avec Parchemins, un jeu pour smartphone et tablette qui, de par son concept, voyage dans le temps.

concours_hits_playtime_selection_projets_etudiants_e-artsup_game_design_jeu_video_epitech_orikami_parchemins_piing_decouvertes_05.jpgconcours_hits_playtime_selection_projets_etudiants_e-artsup_game_design_jeu_video_epitech_orikami_parchemins_piing_decouvertes_09.jpgL’avis de Jonas : « Son concept est très novateur puisqu’il s’inspire de la typographie en proposant au joueur de guider un petit symbole à travers un labyrinthe représenté par des rouleaux d’imprimerie. Parchemins amène aussi une réflexion très intéressante autour de sa mécanique de gameplay 2D/3D et de son univers visuel qui puise ses inspirations dans la Bible de Gutenberg, l’Art déco, les manuscrits de Leonard de Vinci ou encore les papyrus égyptiens. La recherche graphique réalisée et sa direction artistique promettent une belle immersion. Enfin, il peut aussi se targuer d’avoir un nom très malin qui résume parfaitement la logique et l’esthétique du jeu. »

concours_hits_playtime_selection_projets_etudiants_e-artsup_game_design_jeu_video_epitech_orikami_parchemins_piing_decouvertes_11.jpgPi!ng : le retour en force de l’arcade
Avec Pierre Malis, étudiant à Epitech (promo 2018), Alice Carel, Cécile Cazeau et Nicolas Dubreuil (e-artsup promo 2016) ont décidé de redonner une seconde jeunesse à l’un des grands classiques du jeu vidéo.

concours_hits_playtime_selection_projets_etudiants_e-artsup_game_design_jeu_video_epitech_orikami_parchemins_piing_decouvertes_12.jpg

L’avis de Jonas : « Il s’agit bien sûr d’un clin d’œil au célèbre Pong. La particularité de Pi!ng est qu’il propose à deux joueurs de jouer simultanément sur une même tablette, en se mettant face à face, pour des sessions endiablées. Ici, contrairement à Pong, les joueurs ne se renvoient pas une balle de tennis mais une sorte de bug informatique se déplaçant à toute vitesse par des réseaux. L’état d’esprit est résolument celui de l’arcade : les parties sont intenses, très rapides, nerveuses et très courtes, avec de nombreux bonus modifiant le terrain de jeu en permanence. Le fun, le côté multi-joueurs et la re-jouabilité sont donc au cœur du projet. »

concours_hits_playtime_selection_projets_etudiants_e-artsup_game_design_jeu_video_epitech_orikami_parchemins_piing_decouvertes_10.jpg


Aidez les projets d’e-artsup en les suivant sur les réseaux sociaux !
La seconde phase du concours Hits Playtime demande deux choses aux équipes présélectionnés : la réalisation d’un prototype jouable de leur projet d’ici le mois de juin et la mise en place d’une campagne de communication sur les réseaux sociaux. Les projets qui gagneront le concours seront par la suite présentés à la Gaîté Lyrique (Paris 3e) au mois d’octobre 2016, dans le cadre du festival I Love Transmedia.

N’hésitez pas alors à soutenir Orikami, Parchemins et Pi!ng en suivant l’évolution des projets sur les réseaux sociaux respectifs !

Retrouvez Orikami sur son site Internet, Facebook, Tumblr et Twitter.

Retrouvez Parchemins sur Facebook et Tumblr.

Retrouvez Pi!ng sur Facebook, Tumblr et Twitter.

  • Catégorie : Actualitée-artsup
  • Postée le 29/02/2016
  • Lien