Former la nouvelle intelligence
des entreprises

Concours National d’Informatique 2016

Le week-end du 14 mai 2016, plus de 80 jeunes de moins de 20 ans investissaient le Campus de l’EPITA. La raison de ce rassemblement ? La grande finale de la 25e édition du Concours National d’Informatique organisé par l’association étudiante Prologin ! Membre de l’asso et étudiant en 1re année, Victor Collod (EPITA promo 2020) revient sur ce qui s’est passé lors de cette compétition de 36 h non-stop qui fait la part belle au code et à l’intelligence artificielle dans une ambiance conviviale.

retour_finale_concours_national_informatique_association_prologin_epita_2016_guide_voyageur_galactique_intelligence_artificelle_02.jpgCeux qui y ont pris part vous le diront : Prologin est bien plus qu’une association. Et ce n’est pas Victor Collod qui les contredira. Arrivé à l’EPITA en septembre 2015, ce futur ingénieur a immédiatement su que cette structure était faite pour lui. « Une des premières choses que j’ai faite une fois inscrit à l’EPITA, c’était de rejoindre Prologin, confie-t-il. Je ne la connaissais pas avant et elle m’a tout de suite intéressé. L’idée d’organiser un concours d’informatique à cette échelle, c’est forcément attirant et je ne me suis pas trompé puisque j’ai pris beaucoup de plaisir à y participer tout au long de l’année. » Chargé de l’administration systèmes et de la mise en place de l’infrastructure lors de la finale, Victor a ainsi permis aux collégiens, lycéens et jeunes étudiants en lice de pouvoir concourir sereinement durant ce challenge haletant où les talents des codeurs sont mis à rude épreuve.

 

 


Un sujet inspiré de H2G2
Qui dit finale du Concours National d’Informatique, dit thématique spéciale (et souvent associée à la culture geek) concoctée par Prologin. Cette édition 2016 n’a pas manqué à la tradition puisqu’elle s’inspirait d’un monument de la science-fiction drolatique : « Le Guide du voyageur galactique ». Pas étonnant alors pour les concurrents de découvrir un sujet intitulé « Guide des bonnes pratiques pour la construction et la maintenance de tuyaux extracteurs cosmiques à vacuité ». Ainsi plongés dans un univers futuriste baptisé « ProVogon », entre conquête spatiale et dystopie bureaucratique, les finalistes devaient faire s’affronter leurs intelligences artificielles (IA) dans un jeu où le but consistait à aspirer le plus d’énergie possible que l’adversaire (l’énergie étant émise par des pulsars dans l’espace) en construisant des tuyaux jusqu’à leur base. « Ce sujet a permis une vraie diversité de stratégies, assure Victor. Les participants pouvaient choisir de se concentrer sur les pulsars émettant le plus d’énergie, de détruire les tuyaux adverses, de gêner la reconstruction de ces tuyaux, etc. En gros, on pouvait choisir une stratégie plutôt agressive ou pacifiste pour arriver à ses fins, tout cela demandant un important travail de préparation. »

retour_finale_concours_national_informatique_association_prologin_epita_2016_guide_voyageur_galactique_intelligence_artificelle_01.jpgPlus du plasma pour le palmarès
Au final, le grand gagnant de cette édition 2016 se nomme Nathanaël Courant, qui, pour sa part, avait choisi l’option d’une IA offensive. « De manière générale, comme les stratégies agressives sont les plus difficiles à concevoir, c’est souvent elles qui sont favorisées lors des parties. Et la stratégie de Nathanaël était vraiment très agressive : son IA avait été conçue pour maximiser les allers-retours. Il faut savoir que, lorsqu’un tuyau est détruit, il laisse des débris qu’il faut déblayer avant de pouvoir le reconstruire, le plasma se dirigeant vers une base adverse pendant ce laps de temps. Son IA a pu contourner cela. Le travail qu’il a réalisé est donc assez impressionnant et très peu de concurrents ont réussi à le battre lors des parties. » Outre les honneurs de la première place, Nathanaël a ainsi eu le privilège de pouvoir choisir le cadeau de son choix parmi les lots réservés aux six meilleurs finalistes un ordinateur portable Leopard Pro, une PlayStation 4, un drone Parrot Bebop, une tablette Nexus 7, un starter kit Funduino Starter et un Raspberry Pi 3.

 

Retrouvez Prologin sur son site Internet, Facebook, Flickr, Twitter et Vimeo


Plus qu’un Concours, une grande fête !
Comme chaque année, la finale Concours National d’Informatique a été âprement disputée. Et comme lors de chaque édition, les jeunes engagés ont pu compter sur de nombreuses activités pour se changer les idées durant l’événement. L’association avait mis en place des conférences, une salle de jeux vidéo et un château gonflable. Prologin pouvait également compter sur d’autres associations de l’EPITA. Ainsi, le Bureau des Étudiants tenait ainsi un stand de crêpes et de barbes à papa, Episport mettait à disposition des tables de ping-pong, Antre accueillait les finalistes dans une salle dédiée au jeu de rôle, Soul of Sound proposait une salle de musique et Unisson s’occupait de la playlist dans une des deux salles machines pour ambiancer la compétition. Une vraie grande fête EPITéenne !

epita_association_prologin_2015_credit_photos_ephemere_concours_national_informatique_intelligence_artificielle_evenement_04.jpgepita_association_prologin_2015_credit_photos_ephemere_concours_national_informatique_intelligence_artificielle_evenement_06.jpg

  • Catégorie : EPITA
  • Postée le 03/06/2016
  • Lien