Former la nouvelle intelligence
des entreprises

L’ISEG Summer Code Camp 2016

ISEG-Summer-Code-Camp-2016-1.jpg

L’ISEG Summer Code Camp continue de prendre de l’ampleur. Cette année et pour sa troisième édition, ces 4 semaines d’initiation au développement web se sont tenues dans non plus 6 mais 7 villes – Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Paris, Strasbourg et Toulouse. Hors Paris, ces 6 villes disposent en effet d’un campus urbain, concept clé du Groupe IONIS, où Epitech et l’ISEG Group sont voisines. Au total, ce summer code camp a réuni 154 étudiants, tous en première annnée de l’ISEG Busines & Finance School ou de l’ISEG Marketing & Communication School. Ils se sont dits au revoir ce vendredi 30 juillet.

Signé Web@cadémie

Le programme d’apprentissage a été confié à la Web@cademie, reconnue pour son expertise dans la formation au développement web. Il a été assuré par des étudiants Epitech.

À Paris

À Paris une trentaine d’étudiants est venue tous les jours sur le campus technologique Paris Sud – IONIS Education Group. Comme tout summer camp qui se respecte, il s’est déroulé dans la joie et la bonne humeur, les premières appréhensions passées.

ISEG-Summer-Code-Camp-2016-diaporama-1.jpg

On y fait quoi ?

Solena Canale Parola (ISEG Marketing & Communication School) résume bien, a posteriori, ces premiers moments quand il a fallu s’y mettre : « c’était hyper intéressant mais assez complexe. Complexe, parce que quand on arrive, on n’y connaît rien, il faut vite se mettre dedans, c’est comme une autre langue en fait qu’il faut comprendre – on appelle ça d’ailleurs des langages informatiques non ?… Mais une fois qu’on a compris, c’est évidemment plus simple. Concrètement, on a fait du HTML, du CSS, du PHP et on a vu aussi comment utiliser WordPress plus finement ».

Avant et après

Marylou Leborgne (ISEG Marketing & Communication School aussi) partage le même sentiment : « honnêtement, je n’y connaissais rien avant et je peux dire que c’est ici que j’ai tout appris. Aujourd’hui on doit faire un portfolio pour le projet final de ce summer code camp et cela peut largement me servir à l’avenir ou même dès aujourd’hui. »

ISEG-Summer-Code-Camp-2016-diaporama-2.jpg

(de gauche à droite : Marylou, Luca et Thi)

Bagage pour le futur

Pour Thi Hong Ngoc LE (de même à l’ISEG Marketing & Communication School), « dans le marketing et la communication, on aura besoin de s’y connaître dans le web, l’administration, le community management etc. ». Selon Luca Grippo de l’ISEG Busines & Finance School, « avec les bases qu’on a apprises, on a les moyens de faire un site Internet potable et présentable. En marketing, on voit tout de suite l’avantage qu’il y a… ».

Le plaisir de la transmission

Pour Rodrigue Canquery, Epitech promo 2017 et encadrant de ce summer code camp, « c’est intéressant pour eux mais aussi pour nous, d’apprendre à des étudiants comment on peut faire pour développer… Surtout qu’eux suivent une formation de marketing et / ou business, cela leur permet de comprendre que ce monde-là est hyper rattaché au monde du numérique, du digital. Ils ont aujourd’hui les bases du développement web. On les a orientés à la fin vers des outils comme WordPress qui permettent de faire des sites, des blogs très rapidement et facilement, avec un vrai design par exemple. En s’y connaissant en code, on peut faire des sites vraiment plus optimisés ». Finalement, tout le monde en est sorti content.

  • Catégorie : IONIS Education Group
  • Postée le 24/08/2016
  • Lien