Former la nouvelle intelligence
des entreprises

La première Maker Faire à Lille

Début novembre, Lille accueillait pour la première fois sa propre édition de la Maker Faire, le rendez-vous incontournable de tous les bidouilleurs high tech. L’ESME Sudria et e-artsup (qui animait aussi un atelier de création graphique) y ont participé à travers l’e-Smart Lab et ses démonstrations de robotique et de fabrication additive proposées par des étudiants

esme_sudria_lille_maker_faire_edition_2016_robotique_impression-3d_fabrication_additive_ateliers_decouverte_ingenieurs_02.jpgMartine Aubry, la maire de Lille, était présente pour le lancement de cette Maker Faire

esme_sudria_lille_maker_faire_edition_2016_robotique_impression-3d_fabrication_additive_ateliers_decouverte_ingenieurs_01.jpgesme_sudria_lille_maker_faire_edition_2016_robotique_impression-3d_fabrication_additive_ateliers_decouverte_ingenieurs_03.jpgesme_sudria_lille_maker_faire_edition_2016_robotique_impression-3d_fabrication_additive_ateliers_decouverte_ingenieurs_04.jpg


La Maker Faire Lille 2016 vue par… Julien Degryse (ESME Sudria promo 2021), étudiant en 1re année et membre de l’e-Smart Lab

« C’était la première fois que je participais à un tel événement. Sur notre stand, nous nous étions lancé pour défi de réaliser une grande imprimante 3D en assemblant deux kits d’imprimantes plus petites et en imprimant nous-mêmes les pièces complémentaires. L’idée, c’était ainsi d’obtenir une machine possédant une surface d’impression bien plus conséquente. La Maker Faire ne durant que trois jours, nous n’avons pas pu la terminer, mais avons tout de même conçu la première étape, à savoir la réalisation de la structure. Les étapes liées à la conception du plateau et la réalisation de l’électronique se feront dans notre laboratoire à l’école. Au-delà du défi, nous avions aussi pour mission de renseigner les visiteurs sur les caractéristiques de l’impression 3D ou des robots Thymio que nous programmons à l’e-Smart Lab. Enfin, c’était aussi très agréable de pouvoir se balader sur le salon, découvrir les autres stands et parler avec les professionnels et passionnés présents. J’ai ainsi pu discuter avec une personne ayant construit seule son propre drone. Cela m’a donné envie d’essayer à mon tour. »

  • Catégorie : e-artsupESME Sudria
  • Postée le 18/11/2016
  • Lien