Former la nouvelle intelligence
des entreprises

L’appli We Save Homeless présentée au CES de Las Vegas

À l’origine, Thierry Velu, président du Groupe de Secours Catastrophe Français (GSCF) a pour projet de mettre en œuvre toutes les mesures possibles pour aider les personnes sans domicile fixe. Le « Kit de survie », un sac d’accompagnement, voit le jour pendant l’hiver 2013/2014 contenant : sac de couchage, couverture polaire, gants, bonnet, savon…

Pour aller encore plus loin, naît en avril 2015 une seconde idée, créer une application web pour venir en aide aux personnes SDF et déterminer leurs besoins. Le projet est stoppé net lorsque les devis annoncent plusieurs dizaines de milliers d’euros pour la conception. Mais une rencontre avec Epitech, l’école de l’innovation et de l’expertise informatique, redonne confiance aux équipes du GSCF et la conception de We Save Homeless (précédemment nommée WAS) démarre ainsi.

we_save_homeless_application_aide_sdf_etudiants_projet_ces_las_vegas_gscf_epitech_e-artsup_001
Les étudiants d’Epitech, avec l’appui du député Frédéric Lefevre, présentent le prototype de l’application au CES de Las Vegas (projet hébergé sur le stand de La Poste)

Une jeunesse mobilisée
Deux étudiants lillois, Raphael Thiebault et Antoine Zanardi (Epitech promo 2019) s’impliquent dès le départ dans le projet, sur la partie technique, encouragés par la direction de l’école et encadrés par l’Epitech Innovation Hub, qui soutient les innovations sociétales et technologiques au service du progrès. Le web design est quant à lui réalisé par des étudiants lillois d’e-artsup, école également membre de IONIS Education Group. Trois interfaces sont actuellement en développement pour le lancement d’une phase test au cours du mois de février, sur le territoire français, dans un premier temps avec un nombre limité d’associations.

  • Interface professionnelle, accessible uniquement aux associations
  • Interface pour les collectivités dont les mairies
  • Interface destinée au grand public (signaler la présence de personnes sans domicile fixe)

Ce projet permet à des étudiants sensibles à la cause et passionnés par le code et l’innovation, de mettre à profit leurs compétences acquises au cours de leur formation. C’est également un bel exemple de collaboration entre des étudiants et le monde associatif, issus de cultures différentes.

we_save_homeless_application_aide_sdf_etudiants_projet_ces_las_vegas_gscf_epitech_e-artsup_002


Pourquoi créer We Save Homeless ?
Très souvent, lors de leurs maraudes, les associations et le Samu Social multiplient les interventions, sans qu’elles soient coordonnées efficacement, au détriment des bénéficiaires. Certains SDF voient plusieurs intervenants par jour, alors que certains autres ne voient pas leurs besoins pris en compte.
L’application We Save Homeless permettra aux structures de signaler les besoins des SDF rencontrés, pour les aider plus efficacement in fine. Les mairies auront également accès à l’interface réservée aux collectivités, pour être informées des actions en cours, dans le but de mieux les prendre en charge. Les particuliers auront également l’occasion d’agir et de recréer du lien social, en allant à la rencontre des personnes SDF.

we_save_homeless_application_aide_sdf_etudiants_projet_ces_las_vegas_gscf_epitech_e-artsup_003

L’anonymat des SDF respecté
Pour assurer l’anonymat, les étudiants d’Epitech travaillent sur la création d’une carte NFC confiée au SDF et qui contient ses renseignements. Lors du passage d’une association, il pourra scanner sa carte pour mettre à jour ses besoins. Il suffira au sans-abri de détruire sa carte, pour lui permettre d’exercer son droit à l’oubli.

L’application We Save Homeless en version bêta devrait sortir au premier trimestre 2017 en France et se développer par la suite à l’International.

Suivez We Save Homeless sur le site Internet du GSCF, mais aussi sur le site de l’application et ses réseaux sociaux : Facebook, Twitter et YouTube

  • Catégorie : Actualité high-tech / numériqueActualité technologiquee-artsup
  • Postée le 09/01/2017
  • Lien