Former la nouvelle intelligence
des entreprises

Spiri, le spiromètre connecté

Hébergé au sein du pôle médical de l’Innovation Hub, l’espace de l’école Epitech dédié aux expérimentations, au prototypage et au développement de projets innovants, Spiri est un spiromètre connecté permettant de suivre et surveiller l’état de santé des patients venant de subir une greffe pulmonaire. Porté par Flavien Carniel (e-artsup promo 2017) et Flavian Gontier (Epitech promo 2021), ce projet associant design, santé et l’Internet of Things a fait l’objet d’une présentation par les deux étudiants devant le congrès du Syndicat des Médecins Libéraux (SML) à Bercy (Paris), le vendredi 15 septembre.

Epitech-Innovation-Hub-SML-sante-connectee-innovation.jpg

Amorcé en 2016 par Flavien lors d’un challenge lancé par l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) à l’occasion d’un hackathon réunissant les écoles e-artsup, HEC, Télécom ParisTech et 42, Spiri a été poursuivi au sein de l’Innovation Hub par l’étudiant, rejoint ensuite par Flavian. Désormais à l’étape de prototype, le projet a pour vocation d’encore évoluer pour, à terme, pouvoir être déployé auprès des professionnels de santé.

« Pour nous, la santé connectée représente surtout une technologie au service de ses utilisateurs et de la médecine, explique Falvien. L’idée de base de Spiri tournait autour d’une problématique importante : comment suivre les greffés pulmonaires après leur greffe. En effet, il faut savoir que l’espérance de vie après une intervention de la sorte est de 7 ans seulement et que les médecins ont besoin de récupérer plusieurs valeurs de santé pour surveiller l’état de santé du greffon et du patient.  D’où ce besoin d’avoir un objet connecté capable de récupérer et transmettre quatre valeurs clés de santé – la température, la spirométrie, le rythme cardiaque et la saturation en oxygène dans le sang – permettant de faire un bilan de l’état de santé du greffon. Avec Spiri, chaque patient pourra prendre une fois par jour la mesure depuis son domicile, les données étant ensuite envoyées directement au médecin qui sera alors prévenu d’éventuelles complications. Après l’envoi des données tout un système d’interface graphique vient vous montrer les résultats et cela repart sur la fiche du patient, ce dernier les ayant également à portée sur son smartphone. Il s’agit donc de créer un écosystème qui regroupe les différents devices permettant d’avoir une vision globale et une simplicité d’utilisation. »

  • Catégorie : e-artsupEpitech
  • Postée le 06/10/2017
  • Lien