Former la nouvelle intelligence
des entreprises

Top départ des Executive MBA

Créés en 2017, les Executive MBA by Ionis-STM ont débuté ce jeudi 11 janvier 2018 avec la rentrée de leur première promotion de professionnels qui, sur les 16 prochains mois, se formera aux mutations, stratégies et enjeux de la transformation digitale. Retour sur les deux jours inauguraux de ce programme à destination des cadres supérieurs.



La journée de jeudi a voulu monter le caractère différenciant de la formation dès le départ, en étant d’abord consacrée aux serious games avec plusieurs objectifs : faire connaissance en capitalisant sur la diversité, la richesse et l’expérience des participants. « Nous voulions leur proposer de vivre ensemble de mini-projets pour en tirer ensemble des conclusions communes sur les bonnes pratiques de travail en équipe et s’offrir du temps pour une vraie prise de recul », assure Valérie Pham-Trong, directrice de Ionis-STM.

Matthieu Moreau, fondateur de l’entreprise de conseil Coddity a ainsi animé deux serious games mettant les équipes en compétition. Le premier était le Marshmallow Challenge. Bien que simple en apparence, ce challenge né à l’université de Stanford a de nombreuses vertus selon l’expert. « Cela demande aux équipes d’apprendre à travailler ensemble, à avoir une approche très méthodique sur un projet très court », rappelle l’intervenant. L’occasion aussi de se rappeler qu’avant de se lancer dans la réalisation de n’importe quel projet, il faut toujours analyser ses différentes composantes, y compris celles qui paraissent le plus simples.


Trois équipiers en plein Marshmallow Challenge


Performance du groupe et intelligence collective ont pris le dessus sur les barrières hiérarchiques
S’en est suivi un second serious game, mettant en exergue l’importance de la communication dans une équipe composée de profils de cultures et d’environnements différents. C’est à partir de dessins à reproduire en suivant les spécifications orales de ses coéquipiers que les écarts et la nécessité de s’adapter tant à son collaborateur qu’à son retour d’expérience prenaient tout leur sens.

Au final, ces deux activités de team building avaient un but commun : permettre aux professionnels de l’Executive MBA de commencer leur formation par un enseignement fédérateur. « Ils ont besoin de se connaître, parce qu’ils vont passer 16 mois ensemble à travailler sur des projets communs et qu’ils n’ont pas tous les mêmes parcours, souligne Matthieu Moreau. Ils arrivent avec leurs expériences propres, leurs diplômes, leur ego et leurs certitudes. Cette première journée permet d’aller beaucoup plus loin, en s’ouvrant à la richesse des autres pour que l’ambition du programme ne soit pas centrée sur eux, mais bien sur un partage permettant d’aller beaucoup plus loin. » Cette première journée s’est ensuite achevée par un module dédié au leadership ainsi qu’au développement personnel, animé par Aymeric Magnan de Bellevue, consultant formateur pour le groupe Altran et intervenant à Ionis-STM.



Un partage constructif pour mieux se connaître soi-même et ses collaborateurs
Le lendemain, les apprenants ont cette fois eu droit à un focus sur la mutation et les évolutions des entreprises abordant la transformation digitale comme la disruption. Mené par Birame Gueye, director France de Smart Commerce SE pour qui les entreprises doivent aujourd’hui « se transformer ou mourir », cette nouvelle étape a séduit les professionnels comme l’intervenant. « Le panel des professionnels de cet Executive MBA est varié : cela rend les échanges très riches pendant les cours, très enrichissants et bénéfiques, estime ainsi Birame Gueye. Ils sont très participatifs, ils n’hésitent pas à échanger sur leur vécu, leurs expériences. Cela nous permet aussi de les pousser à ce qu’ils soient les propres acteurs de leur formation. Il y a une dimension de partage qui est extraordinaire. »

Architecte d’entreprise chez Safran Electronics & Defense, Cristina Pisica fait partie de cette dizaine de professionnels à s’être laissés convaincre par la formule développée par Ionis-STM. Confortée dans son choix par ces deux premiers jours, elle espère maintenant aller encore plus loin. « Je pense qu’il était important de commencer ainsi. Les serious games nous ont permis de sortir de nos connaissances standards et d’apprendre à nous connaître avant de mieux découvrir la personnalité de chacun et se remettre en question lors du module de développement personnel. La journée de vendredi relevait davantage du plaisir intellectuel :  nous sommes désormais entrés dans le vif du sujet, confrontés à beaucoup de notions que nous connaissons mais ne maîtrisons pas et d’autres que nous découvrons. C’est un excellent démarrage. Personnellement, j’attends beaucoup de cette formation : grâce à elle, j’aspire pouvoir prendre de la hauteur et être capable de participer à des décisions stratégiques importantes. »



  • Catégorie : Ionis-STM
  • Postée le 22/01/2018
  • Lien