Former la nouvelle intelligence
des entreprises

Girls Can Code! 2020 : la passion du code

Chaque été depuis 2014, l’association Prologin de l’EPITA organise les stages Girls Can Code! pour faire découvrir gratuitement la programmation de manière ludique à des collégiennes et des lycéennes venues de toute la France. Bien que chamboulée par la Covid-19, cette édition 2020 n’a pas dérogé à la règle en proposant tout de même deux stages à Paris et Lyon, respectivement du 17 au 22 et du 24 au 29 août. L’occasion pour Clarisse, Léonie, Lilas et les autres participantes âgées de 10 à 18 ans de cultiver leur passion pour l’informatique tout en s’amusant !

 

Stage Girls Can Code été 2020

 

Pandémie oblige, de nombreux événements ont été annulés ou reportés ces derniers mois, mais pas Girls Can Code!. Il faut dire que, depuis sa création, l’événement tient énormément à cœur à ses participantes comme à ses organisateurs qui ne voulaient surtout pas empêcher les jeunes filles férues de code d’en profiter. Évidemment, pour assurer cette édition, il a fallu prendre en compte les mesures sanitaires et, aussi, faire des choix, comme l’explique Valentin Seux (EPITA promo 2022), président de Prologin : « Cette année, en raison du coronavirus, nous avons pris la décision de proposer uniquement deux stages : l’un à Paris et l’autre à Lyon. Et si la période de confinement ne nous a pas permis de mettre en place de nouveaux TP ou d’accepter plus de participantes, nous avons tout de même pu mettre en place un beau programme pour les 35 filles présentes sur les deux villes ! Nous avons ainsi su nous adapter. Par exemple, à Paris, nous organisons d’habitude une sortie dans un laser game durant le stage, mais cette fois, nous avons opté pour une visite de la Cité des Sciences, ce qui a beaucoup plu aux participantes. Elles ont pu assister à une conférence sur l’intelligence artificielle, jouer à des jeux vidéo, découvrir le stand de robotique, se balader… ». Ces instants de détente sont fondamentaux pour permettre aux apprenantes de mieux se connaître et de passer un bon moment. « Malgré le mètre de distanciation sociale obligatoire ! », ajoute Valentin.

 

Stage Girls Can Code été 2020

Valentin, le président de Prologin

Stage Girls Can Code été 2020

La grande majorité des photos de cet article ont été prises par Ephémère

 

Réussir à dompter le Python

Âgée de 13 ans et désormais en classe de 3ème, Clarisse fait partie des stagiaires parisiennes de cette édition 2020. Déjà intéressée par le code, la collégienne a voulu monter en compétences grâce à cette semaine spéciale. « J’ai commencé en faisant du Scratch, puis j’ai commencé le langage Python il y a peu avec mes parents, mais je ne le maîtrisais pas vraiment, explique-t-elle. Maintenant, j’arrive mieux à utiliser les listes et à créer des fonctions ! Je me suis améliorée sur plein de petits trucs techniques que, d’habitude, j’oubliais ou n’arrivais pas à faire : je sens que j’ai progressé et que je peux faire des trucs plus incroyables avec le Python maintenant ! » Au-delà de la progression technique, celle qui aspire plus tard à devenir développeuse et à peut-être rejoindre une école d’ingénieurs retient aussi du stage l’esprit de convivialité et de solidarité. « Tout le monde était très sympa ! À chaque fois qu’on avait un problème, on pouvait appeler les organisateurs : ils savent très bien expliquer ! Je comprenais tout. » Enfin, elle avoue aussi avoir été amusée par le côté « Girls Only » de l’événement : « D’habitude, quand je raconte ma journée à la maison le soir, je dis « on était tous… », mais cette fois-ci, j’utilisais « on était toutes » ! »

 

Stage Girls Can Code été 2020

Stage Girls Can Code été 2020

 

Un apprentissage sur-mesure

Elle-aussi présente à Paris, Léonie, 16 ans, s’apprête à démarrer son année de Terminale. Une année charnière qui ne l’a pas empêchée de postuler au stage Girls Can Code!… après avoir déjà goûté à l’expérience ! « Je faisais des concours d’informatique comme Alkindi ou Algoréa quand j’ai découvert l’existence du stage en 2018. J’y avais participé et je me suis dit pourquoi pas le refaire cette année ! Entre temps, je me suis améliorée : désormais, j’ai pu réaliser les jeux vidéo que je n’arrivais pas à programmer il y a deux ans et, comme j’ai progressé entre-temps, cela m’a aussi donné l’occasion d’en faire des plus élaborés et d’explorer de nouvelles choses – l’informatique, c’est infini ! C’est d’ailleurs ce que j’aime là-dedans : cela permet d’un peu tout faire, de créer des jeux vidéo comme de résoudre des problèmes. » La lycéenne confie également avoir particulièrement aimé retrouver cette ambiance qui lui avait tant plu la première fois. « Il n’y a pas de pression à Girls Can Code! : on travaille comme on veut. Si l’on a envie de faire une pause ou une partie de Loup Garou, on peut ! Les membres de Prologin sont aussi toujours là pour nous aider : si l’on a un souci, on lève la main et ils nous expliquent très bien les choses ! »

 

Stage Girls Can Code été 2020

Stage Girls Can Code été 2020

 

S’amusant en créant

L’ambiance, c’est ce qui a le plus surpris Lilas, 16 ans également et désormais en en classe de 1ère. « En arrivant, je pensais que les participantes savaient quasiment déjà toutes coder alors qu’en fait, pas du tout ! Le stage avait finalement des airs de colonie de vacances sans en être. » Totalement novice en informatique, Lilas a voulu s’inscrire à Girls Can Code! pour rattraper le temps perdu suite à cette année 2020 si particulière. « Normalement, on aurait dû commencer le Python cette année dans mon lycée, mais avec le confinement, cela n’a pas été possible… Or, cela faisait aussi un petit moment que je voulais apprendre à coder même si je ne savais pas dans quel langage. Pour moi, c’est important d’être polyvalent et je crois que l’informatique peut aider dans n’importe quel domaine, surtout quand on souhaite se diriger vers les sciences où elle est maintenant présente partout. Or, comme je veux m’orienter vers une filière scientifique après le Bac, je me suis dit que faire ce stage pouvait être très intéressant et que cela ne pouvait être qu’un plus ! » Autant dire qu’après quelques jours au contact des membres de Prologin et d’autres jeunes filles passionnées, la lycéenne est loin de regretter son choix : « Je trouve cela très gratifiant de parvenir à créer quelque chose par soi-même, via le code : on conçoit un programme au lieu de simplement en utiliser un déjà existant, détaille-t-elle avec fierté. C’est génial de voir comment tout cela fonctionne… quand ça fonctionne, bien sûr ! C’est aussi très challengeant : parfois, quelque chose ne va pas et il faut trouver l’origine du problème puis comment le résoudre sans savoir forcément comment faire au départ. Quand on y arrive, c’est super. »

 

Stage Girls Can Code été 2020

Stage Girls Can Code été 2020

 

Envisager l’avenir avec le sourire

Enfin, en plus des ateliers, des sorties et des activités festives, les participantes de cette édition parisienne ont aussi eu la possibilité de discuter avec deux femmes travaillant dans l’informatique : Giuliana Barbarino, responsable scientifique à la SNCF Réseau, nouveau partenaire de Girls Can Code!, et Elodie Puybareau, responsable de la Majeure IMAGE et enseignante-chercheuse à l’EPITA au sein du laboratoire LRDE. Des conférences-rencontres privilégiées et très importantes aux yeux de Prologin pour encourager les jeunes filles à cultiver leur passion, comme l’affirme Valentin : « Ces deux femmes ont d’abord travaillé sur l’aspect théorique avant de finalement se tourner vers l’informatique, ce qui montre qu’on peut toujours rejoindre ce domaine plus tard même sans faire d’études spécialisées. Elles n’ont également pas connu de discriminations dans leurs parcours : c’est une manière de montrer que, même si les discriminations existent encore aujourd’hui, il y a aussi des fois où tout se passe bien ! » Un message qui a notamment touché Léonie et Lilas, toutes deux commençant à entrevoir les études supérieures et, au loin, le monde professionnel. « Face aux stéréotypes de l’informatique, nous les filles, nous pouvons parfois être découragées et on ne peut pas toujours compter sur nos professeurs du lycée pour nous aider car, souvent, ils ne s’y connaissent pas vraiment sur le sujet, note Léonie. Voir des femmes qui nous encouragent à poursuivre dans cette voie nous montre qu’il y a des opportunités à saisir : entendre dire qu’il va y avoir de plus en plus de femmes dans ce secteur, ça fait du bien ! » Une pensée que l’on retrouve chez Lilas. « Nous, les filles, n’avons pas à nous mettre de barrière si l’on veut coder et se lancer dans l’informatique : ce n’est pas qu’un truc réservé aux garçons ! »

 

Envie d’en savoir plus ?

Contactez Girls Can Code! par email à info@prologin.org ou via sa page Facebook

Retrouvez Prologin sur son site Internet, Facebook, LinkedIn et Twitter

 

Stage Girls Can Code été 2020

Le stage lyonnais s’est déroulé dans les locaux de l’ENS Lyon

Stage Girls Can Code été 2020

Elodie Puybareau devant les participantes pour parler de son parcours et de son métier

Stage Girls Can Code été 2020

Stage Girls Can Code été 2020

Stage Girls Can Code été 2020

Stage Girls Can Code été 2020

Stage Girls Can Code été 2020

Stage GirlsCanCode! du 10 au 11 février 2020 !

  • Catégorie : ActualitéEPITA
  • Postée le 04/09/2020
  • Lien